Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog de Diego Boustosse - @forum_faceties

Le Blog de Diego Boustosse - @forum_faceties

Salut c'est Diego. Je devais gagner le Ballon d'Or et finalement je me retrouve avec un blog sur le FC Nantes


Récit d'une alchimie

Publié par Diego Boustosse sur 21 Janvier 2015, 09:18am

Récit d'une alchimie

L’alchimie est la discipline pratiquée par ceux qui rêvent de transformer le plomb en or. Impossible ? C’est pourtant ce qui s’est passé mardi soir à la Beaujoire ou plusieurs raisons :

  • Le plomb dans les chaussures des joueurs Nantais à Lille et à Monaco est devenu de l’or dans les pieds de Jordan Veretout, de Deaux et bien sûr de « Hat Trick Bessat ».
  • Le plomb dans l’aile des ambitions nantaises en championnat a laissé place à un avenir possiblement plus doré en coupe.
  • Le plomb dans l’atmosphère des interminables soirées de Ligue 2 s’est transformé en or pour Eurosport hier soir. Notre Kerzadarian a joué pour la chaine sportive le rôle d’alchimiste, transformant les commentaires habituels et convenus en tribune formidable à la passion éclatante de notre deuxième « coach ». Evidemment il ne sera pas noté dans L’Equipe pour sa prestation mais clairement, Kerzadarian a réussi son match.

L’alchimie donc… Une de ces soirées dont on se souvient. Un de ces soirées dont la fièvre fera oublier les purges passées et constituera pour les plus jeunes un souvenir fondateur mais aussi pour les moins jeunes une cure express de jouvence. Le plaisir de cette soirée se prolonge ce matin encore. Je vous imagine tous avec le sourire derrière votre écran ou devant vos journaux à lire et relire les louanges tressées ce matin par la presse. Incroyable FCN dont on a cru la saison « plombée » par les affaires mais qui peut encore espérer finir couverte d’or. L’alchimie encore.

Le plus incroyable dans la soirée réside dans le fait que Lyon et Nantes ont fait un bon match. Lyon n’a pas déjoué ou snobé Nantes. Nantes n’a pas joué un match « à l’arrache » (Quevilly style). Non, Daniel Riolo sur RMC parlait d’une parfait opposition de styles dans laquelle l’enthousiasme du FCN a tout emporté sur son passage. Visiblement en RTT à Lille et Monaco, la hargne et l’intensité ont fait leur retour hier soir et comme dirait l’autre : ce n’est plus la même mayonnaise.

Mais avouons le, le vrai alchimiste de la soirée est forcément Vincent Bessat. Quelle histoire incroyable mais pourtant si fréquente dans le football. C’est au moment d’une probable rupture avec le club que Bessat lui offre son plus beau succès depuis un bail et, de surcroit, contre le club de sa ville de naissance. Hier soir, la pierre philosophale était chauve et tatouée. Certains ont de suite crié à la nécessité de le prolonger, rien n’est moins sûr. Quelle ironie, quelle injustice même diront certains mais ce sont souvent ces histoires humaines qui me font aimer le foot.

Nantes ne devait pas gagner ? Ils ont gagné

Bessat devait partir sur la pointe des pieds ? Il est aujourd’hui sur un piédestal.

L’INCERTITUDE ! Le facteur « humain » c’est ça qui fait l’émotion dans le sport ! Arrêtons de vouloir mettre de la technologie, de la « vérité scientifique » dans notre sport. Laissez les hommes écrire leurs histoires, elles sont souvent imparfaites, injustes, imprévisibles mais tellement passionnantes et passionnées. Cette dramaturgie distingue le football de tous les autres sports et la Beaujoire a été le théâtre d’un match somptueux car, pour bien des raisons, il a échappé à toute forme de logique.

Ce match était donc un match pour alchimistes. Les alchimistes étaient plus des magiciens que des scientifiques. Les alchimistes croyaient à l'éternelle jeunesse, une chose est sûre après ce match, profitons de cette soirée qui, dans nos mémoires, n'est pas prête de vieillir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents