Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog de Diego Boustosse - @forum_faceties

Le Blog de Diego Boustosse - @forum_faceties

Salut c'est Diego. Je devais gagner le Ballon d'Or et finalement je me retrouve avec un blog sur le FC Nantes


L'équipe sales types

Publié par Coolcoolo sur 12 Octobre 2009, 17:46pm

Catégories : #Football Rigolade

« L’équipe type »… voilà un marronnier dont les journalistes sportifs se gargarisent, de semaines en semaines, de championnats en championnats pour un résultat complètement idiot ou parfaitement prévisible (ah ? Drogba est fort ? Sans déconner ?) mais toujours inintéressant !

Cependant, ce petit rendez-vous hebdomadaire à l’avantage de pouvoir proposer quelques rigolades ou de se remémorer certains bons moments de foot. C’est pourquoi l’équipe de FFF essaiera de vous proposer à intervalle de temps régulier l’équipe type qui la fait marrer.

Levons le voile donc sur la première équipe d’une série que nous espérons longue comme le chibre du meilleur buteur de l’histoire de l’Equipe de France. Et comment mieux commencer cette série d’équipes type que par « l’Equipe Sales Type » ?


L’exception culturelle française

Si l’équipe Sales types de FFF est bien représentative, alors on s’aperçoit que le sale type est tout sauf français (qui oserait penser qu’avec un nom pareil, Francis Llacer est francais ?) et surtout Européen. Le foot français produit des joueurs sympas, raffinés alors que les autres championnats sont des usines à sales types. On retrouve donc en dehors de Francis, 2 hollandais, 2 italiens, 2 allemands 3 grands bretons dont, évidemment, le capitaine, un uruguayen (qui a évolué en Italie, Angleterre et Espagne) et un coach hispanique…

 

Evacuons donc le cas Llacer rapidement. Francis était un sale type, sans aucun doute. L’homme qui disait bonjour d’un coup de crampon est peut être le moins médiatique de cette équipe aux couteaux de cuisine mais il n’a pas usurpé sa place dans cette équipe. Les tibias des joueurs marseillais des années 90’ s’en souviennent. Désormais à la retraite, il dirige un centre d'équitation à Jablines un petit village dans le département de la Seine et Marne. Quoi de plus naturel pour un bourrin ?



 

Les faits d’armes !

Et bien quitte à parler d’armes, commençons par le bien mal nommé Craig Bellamy, puisque ce dernier a quand même en 2007, en pleine préparation pour un match de ligue des champions contre Barcelone, gentil Craig a décidé, à la fin d’une soirée bien arrosée d’éclater le tibia de son partenaire Riise à coup de clubs de golf… sympa non ? Encore plus sympa fut la célébration de son but lors du match suivant « l'incident » : après l’égalisation à 1-1, il imita un magnifique swing de golf…classe ! 

Bellamy s’était également fait plaisir en blessant un de ses coéquipiers de cette équipe sales types en 2002 en ligue des champions. Cet autre sale type, c’est bien entendu Marco Materazifan de tatouages et des coups fourrés. Avec son surnom de "boucher" ou de "tueur", Marco est obligatoirement dans l’équipe !

En 2004, il a notamment donné un coup de poing en plein match de championnat italien à un joueur de l'équipe adverse… Spécialiste de la théorie du complot comme dans l’incident avec Zidane (juillet 2006) ou celui avec Delvecchio, 6 mois plus tard. On apprécie sa sortie dans les médias britannique : « Les Anglais ont un côté très nationaliste, j'ai été exclu à plusieurs reprises uniquement parce que je suis italien, j'en suis persuadé. » 

 

L’autre Italien de l’équipe c’est Paolo Di Canio, plutôt bon joueur de foot, il est connu pour ses onze matchs de suspension en 98 pour avoir renverser un arbitre pendant une confrontation face à Arsenal.

Mais la véritable raison de sa présence dans l’équipe ce sont ses saluts fascistes qu’il réalise lorsqu’il marque un but. Il tente de s’en sortir en déclarant : « Je suis fasciste, mais pas raciste. Je fais le salut romain pour saluer mes camarades et ceux qui partagent mes idées. Ce bras tendu n'est pas une incitation à la violence ou à la haine raciale »…


La célébration des buts chez Di Canio a quelque chose de... passé de mode..





Perfide Albion !

Peu connu du grand public, notre capitaine d’un jour est le grand Joey Barton. Véritable sale type, plus connu pour ses passages au tribunal que pour ses exploits sur le terrain. En 2004, il écrase lors d'une fête un peu trop arrosée, son cigare dans l'œil d'un de ses partenaires…De quoi faire passer Craig Bellamy pour un enfant de chœur.

 

Le 1er mai 2007, il agresse Ousmane Dabo (également coéquipier) qui s’en sort avec la rétine et la cornée gravement touchées. (Cf photo) Barton est alors suspendu jusqu’à la fin de la saison et est condamné à 4 mois de prison…


Il écopa de 6 mois de prison en décembre de la même année pour des bagarres dans le centre de Liverpool.

 

En 2009, après un tacle ultra violent sur un joueur de Liverpool, son entraineur de l’époque (Alan Shearer) demande à ce que son contrat soit rompu ! 

 


Restons dans le nord de l’Angleterre pour faire une petite visite à Roy Keane, figure emblématique des tacles par derrière ou au niveau de la carotide. 

Difficile de sortir un fait particulièrement marquant dans ces 17 années de brutalité sur le terrain alors on relèvera que dans son autobiographie, il explique qu'il a causé volontairement la blessure du joueur de Manchester City,Alf Inge Haaland, lors du derby de 2001. Voulant régler ses comptes avec lui, Keane tacle violemment  Haaland qui ne rejouera plus jamais au football…

Dernière seconde de la carrière de footbaleur de monsieur Haaland...


Une équipe de stars « Celeste »

 

Notre seul non européen du groupe, c’est ce Dario Silva… cette petite garce qui a réussi en un match de coupe du monde à avoir sa place de titulaire dans cette équipe de sales types ! Est-ce à cause de sa tentative de blessure de notre Patrick « Grande Saucisse » Vieira, de ses innombrables provocations et simulations ou de sa coiffure ridicule ? Impossible de dire. Mais son amputation de la jambe droite au niveau du genou en 2006 rajoute à la légende. Bienvenue dans le onze type Dario !


Délit de sale gueule ?

Probablement pour nos amis Allemands Ballack et Lehmann ou leurs cousins bataves Stam (le "roc" de Kampen) et Van Bommel

A part ce dernier et son bras d’honneur aux supporters du Réal, pas de geste particulier, pas de blessure notable ou de déclaration sulfureuse mais un sentiment de mauvais mec sur le terrain. L’archétype du joueur rugueux anti fair play, prêt à casser une jambe ou à marcher sur un visage si nécessaire.

Un physique de déménageur, un regard bovin et une valise de tacles assassins à chaque rencontre… voilà comment on pourrait décrire la présence de nos bouchers germaniques sur le terrain.

Si notre gardien, Jens Lehmann, du fait de sa position reculée tacle un peu moins que ses petits copains, il mérite sa place pour sa coupe de cheveux honteuse et ses revendication de place de n°1 dans la Manschaft toujours suivies d’une énorme bourde dans le match du samedi d’après.

Enfin pour coacher cette équipe, rien de tel qu’un bon vieil hispanique au physique préhistorique: José Luis Aragonés Suárez Martínez. Une espèce de vieux débris grabataire dont le fait d’arme n’est pas sa ressemblance troublante avec la cheeta de Tarzan mais sa déclaration à José Antonio Reyes qu’il voulait motiver  « Il faut que tu crois en toi, tu es meilleur que ce "negro de mierda". On vous laissera traduire…

Pour la petite histoire, le negro de mierda n’était autre que notre Thierry Henry national ! 

L'entraineur de l'équipe des sales types en photo chez sa cousine

Interrogé le lendemain par le journal espagnol « El Mundo », il se justifia par ces phrases : « Reyes est de l’ethnie des gitans. J’ai beaucoup d’amis gitans et noirs. (…) J’ai fait cela pour motiver le gitan, en lui disant qu’il était plus fort que le noir ». Pas sûr qu’il ait convaincu l’UEFA qui lui infligea une amende de 100 000 francs Suisse.

Et maintenant, devant vos yeux ébahis, la feuille de match de cette équipe S-All Stars:


L'équipe des sales types: Jens Lehmann, Marco Materazzi, Francis Llacer, Jaap Stam, Joey Barton (c), Roy Keane, Mark Van Bommel, Mickael Ballack, Paolo Di Canio, Debrai Dario Silva, Craig Bellamy. Coach:José Luis Aragones Suarez Martinez




Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents