Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog de Diego Boustosse - @forum_faceties

Le Blog de Diego Boustosse - @forum_faceties

Salut c'est Diego. Je devais gagner le Ballon d'Or et finalement je me retrouve avec un blog sur le FC Nantes


Ribery, The true story...

Publié par Football, Forum & Facéties sur 21 Mars 2011, 20:34pm

Catégories : #Football Rigolade

ribery_bayern.jpg

 

Vous avez certainement pu lire le communiqué de presse de Franck Ribéry à l'occasion de son retour en équipe de France.

Et donc, comme tout le monde vous pensez que les paroles originales de Ribéry ont été retravaillées avant publication.

Nous vous proposons ci-dessous notre version de ce qui s'est vraiment passé...

L’agent : « Bon Franck, ce que je te propose c’est qu’on écrive un communiqué ensemble afin de t’éviter la sempiternelle conférence de presse de l’équipe de France. Ca te va ?»

Franck Ribery : « La samp est éternelle ? Attend je joue à Munich moi ! »

L’agent : « Laisse tomber. Ce que je voulais dire, c’est qu’on écrit un communiqué ensemble et comme ca, tu peux rester dans ta chambre à jouer à la console. Tu ne passes pas au point presse. »

Franck Ribery : « Grave ! Parce que y a pas moyen que j’aille m’excuser devant les journalistes. Je suis de retour chez Lébleu et c’est bien fait pour leurs gueules »

L’agent : « Oula, attend je te propose de l’attaquer plutôt comme cela : «  Vous ne m'en voudrez pas,  je l'espère, dans les circonstances médiatiquement lourdes et pas évidentes pour moi, de mon retour en sélection, de m'adresser à vous, dans un premier temps, par le biais d'un communiqué. »


Franck Ribery : « Je sais comment que le dire, mais putain à Boulogne ils me font grave chier pour avoir le portable à Zahia maintenant.  Je me suis tapé l'affiche avec la pute là...pour mes parents c'est chaud tu vois, ça me fout les morts. Je savais queuchi qu'elle était à la mine la fille..J'm'en fous qu'elle est infirmière, bibliothèque ou mineure...je la trouvais bonne.
Après ma femme elle a gueulé tout... elle voulait prendre un avocat..c'est chaud, elle voulait tout prendre ce que j'ai de la moitié. J'ai pas fait exprès tu vois, je voulais pas que ça se savoir.
Maintenant mes parents ils sont pas contents, ça fait chier, c'est la honte pour eux.

L’agent : « Bon, ok j’ai compris le message. Ca va donner ca : C'est clair : j'ai connu une année 2010 horrible à tous points de vue. Je ne parlerai même pas des blessures qui ne m'ont pas épargné. Mais dans ma vie privée, dans mon comportement de footballeur, je me suis planté. J'ai pris des mauvaises routes, je me suis perdu. J'ai blessé des gens, des gens qui me sont très chers, j'en ai déçu voire choqué beaucoup d'autres : je m'en veux et je m'en excuse. »  Et j’ai rajouté que tu t’excusais. Ca mange pas de pain et ca devrait leur faire plaisir. Franck, il faudrait aussi qu'on dise un mot à propos des médias»

Franc Ribery : "à propos d'immédiat"? maintenant tu veux dire?"


L'agent :
"non les médias, les journalistes".


Franck Ribery : "bah de toute façon, eux c'est clair qu'ils ont trop parlé sur moi, et même à dire des trucs qui sont pas vrais et à mille yeux de la vérité. Et les mecs ce qu'ils se rendent pas compte, c'est que ça m'a trop dégouté, genre j'étais trop dégouté quoi, j'avais envie de les défoncer".


L'agent :
euh… "J'ai été critiqué, parfois avec raison, parfois à tort ; on a dit et écrit sur moi des choses qui m'ont fait mal, très mal, parce qu'elles étaient excessives ou carrément fausses ; et c'est vrai que j'en ai beaucoup voulu à certains médias" Ca te va ça? Noté !


Franck Ribery : "ouais. J'aime bien que tu as mis le mot "carrément", du coup on dirait vraiment que c'est moi l'a écrit".


L'agent : "Bon, et c'est pour ça que tu ne t'es plus adressé à la presse?"


Franck Ribery :
"Nan mais attends j'ai agressé personne moi!!"


L'agent :
"Non, adressé"


Franck Ribery : "ah! bah non c'est clair, du coup j'ai plus voulu trop parler parce que j'étais comme un ouf qu'ils disaient n'importe quoi sur moi, et du coup c'est clair que si j'y allais je les aurais trop agressé quoi. En fait, c'est clair, j'y allais, je les claquais tous".


L'agent : « Bon, euh ... Tout cela m'a poussé à me replier sur moi-même, à me renfermer ».


Franck Ribery : "Et du coup, tu vois, même si j'étais trop vénère, je suis rentré à Munich et j'ai quand même du me remettre au taf, même si j'étais dégouté de pas être allé au real. J'avais clairement envie de rien foutre, parce que pour moi le Bayern c'était fini, je m'en cognais".


L'agent : "Heureusement, je ne lâche jamais, et mon envie de remonter la pente a été la plus forte"


Franck Ribery : "Là ça va mieux, je recommence à jouer au ballon, et tu vois je sens que j'ai une grosse envie. Je me dis que c'est à cause de ça que Laurent Blanc m'appelle en Equipe de France, parce qu'il sait que, paradoxe allemand, c'est quand j'étais au plus mal que je me suis relevé. J'espère juste que les gens vont arrêter de me parler de toutes ces histoires qui ont été une vraie spirale hivernale ".


L'agent : "
Aujourd'hui que mes performances en club me valent à nouveau les honneurs et la joie de la sélection, je veux tourner la page de cette période noire. Bon, je sais que ca va t’énerver, mais il faut qu’on écrive un truc sur le bus et ta relation avec Yohan. Les gens veulent comprendre ce qui s’est passé à la coupe du monde et ils aiment bien Gourcuff. »

 

 

Franck Ribery : "Après la coupe du monde c'était n'importe quoi ! On n'était nul mais après c'est les medias là !ils ont dit que je tapais la danseuse. On arrête pas de parler de ça. Moi je le calcule pas Gout de Cuf.
Tout le temps ils me font que de me poser des questions sur le bus et tout. Vas y quoi nous on a été puni et tout, et que nous avec les autres en plus ; Et c'est toujours nous qu'on dit que c'est de notre faute et pas les autres là... La nouvelle Star elle a rien eu... elle fait son fayot là
Moi j'en bats les c...si c'est c'est toujours de ma faute je reste en Autriche à Munich et on me saoule pas. Même Van Buyten là il est nul et ils le saoulent pas pareil aux Pays Bas
J'en ai marre on dirait que je suis pas tricdils ou je sais pas quoi »

L'agent : "Bon, je sais même pas pourquoi je t’ai demandé ce que t’en pensais, j’avais déjà écrit le texte de toute façon :
« Tourner la page pour de bon, définitivement, mais je sais que je n'y arriverai pas tout seul. J'ai besoin du soutien de ceux qui savent par où je suis passé, j'ai besoin de l'affection des miens, mais j'ai besoin aussi qu'on arrête de revenir sur le passé. Et y revenir pour dire quoi ? On s'est mis à la faute, on a mal évalué des situations, les sanctions sont tombées, toutes sortes de sanctions, sportives, humaines et autres : on a payé, c'est normal. Pourquoi nous refuserait-on une seconde chance ? Alors, je vous le dis, je vous le demande : ne me parlez plus du passé. Pour moi en tous cas c'est fini. »

 

Franck Ribery : « Putain c’est nickel ça ! Dit leur aussi que franchement, retourner à la Claire fontaine, je kiffe grave. Je vais tripper à jouer sur mon côté gauche. La maloude elle va vite fait de  me rendre ma place. J’espère que je vais planter pleins de buts aussi, comme ca, à moi le ballon d’or ! »

 

 

L’agent : « Je reviens en Equipe de  France avec un plaisir énorme, des ambitions, bien sûr, l'envie, aussi, de rattraper le temps perdu, mais surtout avec beaucoup de modestie et sans prétendre à quoi que ce soit. Même si mon comportement, parfois, a pu laisser penser le contraire j'ai toujours eu le maillot de l'équipe nationale dans le cœur et je ne demande qu'à le servir du mieux que je pourrai et à m'en montrer digne, dans l'esprit souhaité par le sélectionneur »

Franck Ribery : « Quand j’y pense, ca fout les boules quoi. En 2006 j'étais le roi et tout, j'allais partout, Drucker et Denisot tout... Même le président là il venait.
J'avais plein de sponsors là et après maintenant je croyais que j'étais à la SPA quoi, y a plus personne qui voulait signer avec moi. Moi je veux que ça revienne comme avant avec les potes la famille tout ça quoi. Que les gens qui m'aiment bien et pas que ces enculés ils sifflent quand je fais un truc, ça me prend la tète sinon. On dirait que je suis Anelka putain»

 

L'agent : « ouais, on va éviter de traiter les supporters de sodomites, je suis pas sûr que ca passe trop bien. Mais, on peut la jouer « relation privilégiée ». C’est le message…

J'ai eu la grande chance d'être un joueur apprécié et aimé des Français, j'ai beaucoup souffert et je souffre toujours d'avoir perdu cette relation privilégiée avec eux. Je veux la retrouver. Je sais qu'il y aura encore des moments de flottement, sans doute des sifflets, mais je vais tout faire pour y arriver. »

Commenter cet article

Review Support Omni Tech 18/09/2014 13:55

It is glad news that he is back in the country. And it was a series of sad incidents that happened with him. Media has been so bad in handling the matter and only he will know the problems he had faced die to it.

Deux pieds décollés 23/03/2011 14:27


C'est franchement marrant de parodier les interview de Ribéry : http://www.deuxpiedsdecolles.com/article-franck-ribery-l-entretien-choc-64264114.html


Football, Forum & Facéties 24/03/2011 14:32



Salut,


Je découvre aujourd'hui votre blog et franchement bravo, j'ai l'impression qu'on est vriament dans le même esprit!


Pour ce qui est de l'article sur Ribery, on a écrit ça rapidou sans savoir que vous aviez eu la même idée! le votre est HYPER drole...


je maitrise pas à fond les outils fournis par Overblog mais j'aimerais bien mettre une bannière ou lien vers votre blog sur le mien. C'est jouable?


En tout cas encore bravo pour vos posts, les vignettes Panini c'est très bon


A+


Antoine


 


 



Ringard Willycat 22/03/2011 19:32


quel mongol ce Ribéry.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents