Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog de Diego Boustosse - @forum_faceties

Le Blog de Diego Boustosse - @forum_faceties

Salut c'est Diego. Je devais gagner le Ballon d'Or et finalement je me retrouve avec un blog sur le FC Nantes


T'as le look Co-coach...

Publié par Avitos sur 30 Avril 2010, 14:10pm

Catégories : #Football Rigolade

Sans-titre-1.jpg

Quel show à lui tout seul, l'ami Mourinho.... Et le tout en costard impeccable.... Les mêmes éloges ne peuvent pas être faites à tous les coachs... Ca méritait un article non?

Longtemps vus comme d’obscures techniciens incapables de la moindre excentricité, les entraineurs sont aujourd’hui devenus, à l’image de leurs joueurs, de véritables stars. Ils sont même pour certains starisés au point d’être « bankable » pour certaines marques.

Tous les coachs n’ont pas emboité ce pas à la même vitesse ni de la même façon ce qui aujourd’hui a créé de grandes disparités au sein de cette confrérie de mercenaires intérimaires à répétition. Rassurez-vous, nous n’allons pas vous faire un enième débat sur la philosophie de jeu, sur les 4-4-3, 4-4-2 et autres systèmes de jeu. Ici c’est pas www.tactique.fr c’est Football, Forum et Facéties et ici, le débat va plutôt porter sur l’élégance vestimentaire de nos chers coachs.

Parcourons dès à présent les différentes catégories de coachs :

Le gang des mecs en survêtement

Nous voilà tout de suite dans le dur. Comme la première semelle de Van Bommel après 10 secondes de jeu, cette catégorie de coachs vous fait de suite rentrer dans le match. Les pères fondateurs de cette grande et belle lignée « Old School » sont Guy Roux et Robert Herbin, ils ont ensuite donné naissance à des adeptes toujours plus nombreux tels que Denoueix, Amisse ou encore plus récemment Gerets. Le point commun de tous ces top-modèles « Le Coq Sportif » c’est d’être technicien, ils viennent du terrain, de la formation donc le matin en sortant de la douche, ils repassent pas une chemise avant de choisir une cravate… Ils enfilent LA panoplie du « technicien » :

-          Les baskets « confort » : de véritables chaussons, semelles surtout pas lisses, on n’est pas à l’abri d’un terrain glissant. Et puis bon, y’a un côté je suis proche de mes joueurs, si vous me cherchez je peux partir en footing à tout moment.

-          Les chaussettes bien remontées : non négociable. 1 ou 2 épaisseurs selon la saison

-          Le survêtement : plus ou moins moulant au fil du temps, « tight » avec Herbin, « flottant » avec Jean Fernandez.

-          Le polo fermé jusqu’en haut à la Guillaume Raoux

On constate également que certains clubs en abritent plus que d’autres. Auxerre et Nantes semblent défendre cette espèce protégée. Au contraire, le PSG a rapidement abattu le mutant Laurent Fournier qui a aussi payé son regard de hibou meutrier.

Ambassadeurs : Herbin, Suaudeau, Guy Roux, Denoueix, Aimé Jacquet, Le Dizet, Amisse, Gentili, Jean Fernandez, Scolari, Roger Lemerre…

Les mecs qui ne sortent leur costard que pour les gros matchs, les communions ou le réveillon.

Cette catégorie est un fourre-tout avouons le, puisqu’elles regroupent différentes visions des choses.

-          Le mec qui kiffe son survêt mais qui accepte pour faire plaisir à sa tata Simone de Béziers de mettre son costume du dimanche lorsqu’il passe sur Canal+ le dimanche soir à 21h.

-          Le mec qui te fait croire que son costard est au pressing 3 semaines sur 4 histoire d’éviter le pingouinage hebdomadaire parce que « merde on est mieux en Kappa zippé »

-          Le mec qui joue la proximité avec ses joueurs tout en prenant le soin d’être sapé correctement pour les gros matchs, les matchs européens. Le roi de ces manipulateurs c’est Didier Deschamps (de la montagne à cheval).

-          Le mec qui a longtemps pensé que le survêt était la seule alternative à la nudité mais qui aujourd’hui ont basculé vers le costard de façon radicale. Fred Antonetti en est le plus exemple et pour les amnésiques qui douteraient de son passé vestimentaire trouble, il suffit de constater qu’il porte une gourmette, une chaine autour du cou et uniquement des chemises noires, autant de détails montrant que sa mue n’est pas achevée.

Ambassadeurs : Deschamps, Antonetti, Elie Baup, Domenech, Furlan, Gourcuff, Correa

Les mal fagotés

Déjà, y’a du mieux. Dans cette catégorie, nous sommes entourés d’entraineurs en costard. Ce n’est pas non plus une garantie d’élégance. Au premier chef, Sir Alex Ferguson, Monsieur « j’ai tout gagné 30 fois donc si je veux mâcher mon Stimorol la bouche ouverte avec le costard 1968 de mon mariage je le fais. » « Ah j’oubliais, si je veux aussi sentir la vinasse à 17h30, tac je le fais ».

Attention Arsène, ça te fait marrer de chambrer Ferguson ? Ton tour arrive. Et oui mon petit Arsène, c’est quoi cette cravate long de 1,4m avec un nœud aussi petit que l’objectivité de Djaypadami sur Lyon ? (Rafa Benitez lui a piqué l’idée d’ailleurs). Et ces manches de costard, tu fais comment ? « Bonjour Monsieur, je voudrais le plus grand costard possible, c'est-à-dire que si je peux marcher sur les manches c’est pas mal. De plus, je le voudrais tristounet comme un dimanche de Toussaint. » Et ça ne s’arrête pas là, Arsène porte en permanence le logo d’Arsenal sur sa veste. Pourquoi Arsène? Tu te dis que si on te reconnait pas, on va se dire : « C’est qui ? Ah il porte le logo d’Arsenal, ca doit être le coach » ?

En France on sait faire aussi. Si je vous dis Guy Lacombe ? Voilà ça suffit. Et encore ne parlons pas de Claude Puel qui depuis son arrivée, a bien lu « mettre un costard pour les nuls » mais n’a pas commencé « serrer son put… de nœud de cravate pour les nuls ».

Ambassadeurs : Ferguson, Wenger, Rudy Garcia, Franck Dumas, Benitez, Guy Lacombe, Puel, Jacques Santini

Les beaux gosses

Et oui ils existent. En NBA, ils ont Pat Riley, dans le foot on a Capello, Mancini, Mourinho ou encore Guardiola. Ca a quand même de la gueule de les voir sur la touche. De plus, il est fort probable qu’une élégance minimum permette à un coach d’asseoir sa position de patron. Van Gaal et Ancelotti sont pas plus sexy que leurs tables basses mais ils représentent des institutions et adoptent la tenue qui va avec. Tout cet article nous permet de nous foutre de la gueule des mecs en survêt, c’est déjà bien, mais il a aussi pour but de montrer qu’un club existe aussi à travers l’image qu’il renvoie et ce au niveau des infrastructures, du comportement de tous les membres de ce club, de la discipline interne et donc de l’ambition générale.

Ambassadeurs : Mourinho, Lippi, Capello, Ancelotti, Guardiola, Trappatoni

 

Les pornostars

Dernière catégorie et pas la moindre. Certains coachs apportent un soin plus que particulier à leur image. Parmi eux, le nouvel arrivant, Hervé Renard, récent sélectionneur de la Zambie lors de la dernière CAN. Quand on le regarde, on se dit que s’il n’avait pas passé le 1er tour, il filait direct sur le tournage de « Le French Bazooka à Bamoko ». Paulo Duarte aussi aurait pu faire carrière dans le cinéma sans costume sous le pseudo de « la Crinière lubrique ». On a aussi la version franchouillarde avec Michel Der Zakarian qu’on imagine assez à l’aise un pied sur la cheminée avec son bronzage « Point Soleil Rezé Sud » et les cheveux gominés. En revanche, le nom de Michel Mézy a été proposé dans cette catégorie. La rédaction de Football, Forum et Facéties a jugé qu’associer cinéma pour adulte et Michel Mézy pourrait susciter des évanouissements et des nausées et a donc préféré refuser.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents